On affirme, en général, que pour former un trou noir stellaire, il faut l'explosion d'une étoile massive en supernova. Mais pas seulement, au vu de certains spécialistes qui ont élaboré un scénario alternatif et qui fait intervenir un simple effondrement gravitationnel d'une étoile, et le tout sans aucune explosion ..... Ce serait le cas du plus célèbre trou noir (et le premier détecté) Cygnus X1 qui donnerait donc du "poids" à ce scénario alternatif .... Cygnus X1 est un couple stellaire hébergeant un trou noir. Il s'agit d'une binaire X à forte masse et qui fut le premier candidat "trou noir" clairement identifié. Distant de 6197 années-lumière dans la constellation du Cygne, il a aussi la dénomination de microquasar ......

Le grand astrophysicien indien Subrahmanyan Chandrasekhar avait prévu la formation de tels objets au début des années 1930 en découvrant qu'une étoile ayant épuisé son carburant nucléaire et dont la masse du résidu dépassait 1,44 masse solaire, devrait s'effondrer sur elle-même pour devenir une étoile à neutrons ou un trou noir..... La frontière est assez floue entre la masse résiduelle qui donnera naissance à une étoile à neutrons (ou également à une étoile "étrange" nommée étoile à quarks d'après certaines théories) ou un trou noir. Ce pourrait être vers 2,5 à 3 masses solaires du résidu, que l'effondrement gravitationnel ne pourra être stoppé par aucune pression de dégénérescence ....... donc aboutir à un trou noir.......c'est pour celà que l'on parle de limite de Chandrasekhar, mais il faut savoir que ses travaux sur les trous noirs ne s'arrêtent pas là et j'aime bien le citer lorqu'il dit que les objets macroscopiques tout autour de nous sont régis par une grande variété de forces tandis que ces "monstres" ne sont faits (pour nous) que de nos concepts de base de l'espace et du temps. Ils sont ainsi, par définition, les objets macroscopiques qui nous semblent monstrueux, les objets les plus parfaits de l'Univers et comme disent certains, peut-être même les plus simples ..... Que nous faut-il s'avoir d'un trou noir, à part sa masse, sa rotation (moment cynétique) et sa charge électrique (s'il en a une) ..... Avec ces trois paramètres, vous dessinez un trou noir, ou plus exactement, vous le décrivez...... la relativité générale nous fournit une famille de solutions dépendant de ces paramètres. La charge électrique étant très faible, s'il y en a une, est négligée dans beaucoup de cas. Sa masse est le paramètre le plus important, quant à la rotation elle est quasiment inévitable, les trous noirs statiques sont plus théorisés pour fournir une explication simple des effets des trous noirs, nous en avons déjà parlé !!!!!

abd91dfda9_50016317_cygnus-x1-chandra-x-ray-observatory-nasa-02

CONCEPT_7CygnusX1_1100x700-5ca4

téléchargement (2)